gallery/logo 4

Samuel Bricault se forme à à la flûte traversière, notamment au CNSM de Paris dans la classe de Sophie Cherrier où il sort diplômé en 2015. Sa carrière l'amène à se produire en musique de chambre (avec le Quatuor Van Kuijk, Claire Désert, Emmanuel Strausser, Olivier Charlier, Sarah Margaine), dans différents orchestres (Opéra de Paris, Orchestre national de France, Orchestre de chambre de Paris), ensembles de musique contemporaine (Le Balcon, Ensemble Itinéraire, Multilatérale) et en soliste : Concerto de Katchaturian à la Philharmonie de Paris, Concerto de Mercadante au Teatro Mayor de Bogota, concertos de Vivaldi à la Philharmonie d'Ekaterinbourg (Russie). Ses activités l'ont amené à se produire sur des scènes telles que le Royal Albert Hall, le Concertgebouw d'Amsterdam, le Shanghai Symphony Hall, la Salle Pleyel, la Philharmonie de Paris, la Juilliard School, le Théâtre du Châtelet, la Villa Médicis, et des festivals tels que les BBC Proms, les Folles Journées de Nantes, le Festival Berlioz... En septembre 2014 Samuel est Lauréat du Concours international Aurèle Nicolet de Canton.

Samuel Bricault

flûte

Rafaël Cumont Vioque

violoncelle

Lauréat des concours internationaux Vatelot-Rampal (Paris 2007) et du YAP (Canada) sous la direction de Pinchas Zukerman, Rafaël Cumont-Vioque, âgé de 21 ans, poursuit actuellement ses études au CNSMD de Paris dans la classe de Jerôme Pernoo. Il se produit régulièrement en trio à cordes avec ses deux frères, au festival Les vacances de Monsieur Haydn à la Roche-Posay, au festival Vox Musica à Poitiers.

Toujours intéressé d'enrichir son répertoire et de mener de nouveaux projets, il fonde avec sept autres musiciens du CNSMD l'ensemble Entrelacs qui a pour but de faire découvrir un vaste répertoire de musique de chambre, notamment autour des oeuvres avec harpe et piano, trop souvent oublié. Il s'est produit avec cet ensemble aux Archives nationales à Paris, aux Flâneries Musicales de Reims et jouera en 2013 au Palazzo Bru Zane à Venise. En 2013 de retour d’un voyage en transsibérien, il est invité à faire découvrir sur France Musique la musique russe (émission Un mardi idéal). Depuis cette année, Rafaël joue un magnifique violoncelle Gand et Bernadel.

instrumentistes

Rémy Reber 

guitare 

Antoine Cambruzzi

clarinette

Antoine a été  clarinettiste co-solo de l'orchestre de Belfast (Ulster Orchestra) et évolue dans diverses formations musicales, en France ou à l'étranger, comme l'orchestre de Bretagne, l'orchestre de Picardie et le quintette Arte Combo. Il fait partie pour la saison 2016-2017 de la production "le Fantôme de l'Opéra" au Théâtre Mogador. Il est membre de l'ensemble Miroirs Étendus dirigé par Romain Louveau et Fiona Monbet depuis 2016.Antoine étudie au Conservatoire de Paris où il bénéficie des conseils de plusieurs professeurs tels que Richard Vieille, Jérôme Voisin, Véronique Fèvre, Pascal Moraguès, Florent Pujuila et Jérôme Comte. Il intègre alors l'Orchestre Ostinato qui lui permet de jouer sous la direction de chefs comme Jérôme Kaltenbach, Maxim Vengerov et Yuri Bashmet. 

Antoine obtient un Master of Music au Royal College of Music de Londres dans les classes de Barnaby Robson, Tim Lines, Richard Hosford et Colin Lawson, sous la tutelle de Janet Hilton. Il se produit avec le BBC Symphony Orchestra et le London Symphony Orchestra.

gallery/antoine
gallery/samuel bricault
gallery/remyreber

Marina Capstick

alto

gallery/marina capstick

Après avoir obtenu son DEM de guitare en 2005 et d'alto en 2006 au CRR de Perpignan, elle part se perfectionner au CRR de Toulouse puis au Pôle Supérieur de Paris (PSPBB) en 2008. En 2010, elle rentre en alto au CNSM de Paris dans la classe de Pierre-Henri Xuereb et de Louis Fima et obtient son Master en 2015 avec la mention Très-Bien à l'unanimité et son DE au CNSM en 2016.  Depuis, elle se produit dans de nombreux concerts avec l'Opéra de Paris, l'Orchestre de Chambre de Paris, l'Orchestre National de Paris, l'Orchestre des Pays de la Loire, le MINensemblet et voyage régulièrement (La Reunion, Algérie, Norvège, Etats-Unis, Martinique) grâce à différents projets d'Orchestre de Chambre et de Musique de Chambre. Elle est actuellement professeur au Conservatoire du 16ème arrondissement de Paris. 

Passionné de musique contemporaine et de théâtre, le guitariste français Rémy Reber explore avec le même éclectisme les musiques actuelles et populaires, tant en Europe qu'au Brésil.
Il s'est formé au Conservatoire Supérieur de Paris auprès de Roland Dyens, où il obtient un master d'interprétation en 2014. Il y étudie également l’improvisation générative, la pédagogie, et y intègre le 3éme cycle dédié à la musique contemporaine. Il est membre du collectif Warn¡ng et du Listen Ensemble, collabore avec L'Instant Donné, Accroche Note et se produit régulièrement à Paris, en Europe et au Brésil (Cité de la musique, Ircam, Radio France, KKL Lucerne, Pompidou...).
En 2016, Rémy Reber remporte le premier prix du Concours International d'Interprétation de la Musique du Dernier Siècle de Boulogne-Billancourt. 

gallery/rafael cumont vioque

chanteurs

Dania El Zein

soprano

Dania El Zein a obtenu ses masters de chant et de musique de chambre au CNSM de Paris. Depuis 2017, elle fait partie de l'atelier lyrique Opera Fuoco et a intégré la Chapelle Reine Elisabeth dans la classe de J. van Dam et Sophie Koch. Elle se produit dans des salles prestigieuses : Philharmonie de Paris, Salle Gaveau, Théâtre du Châtelet, Salle Cortot, Château de Versailles…, avec des artistes de renom tels que V. Gens, J.C. Malgoire, N. Rivenq, J.F. Heisser.  Elle est lauréate de la Fondation Zaleski, des Fonds de Tarrazi ainsi que de la Fondation de France et a obtenu la bourse des Projets d'Artiste de l'Académie de Val d'Isère. En 2016, elle obtient le prix de la mélodie contemporaine, le prix du jeune talent féminin ainsi que le prix de l'orchestre et des techniciens au Concours International de Chant de Mâcon, a été lauréate du Concours International de Chant ENESCO. En 2018, elle est demi-finaliste du concours Reine Elisabeth.

Mathilde Rossignol

mezzo-soprano

Diplômée du CNSM de Paris, Mathilde Rossignol y a suivi l’enseignement d’Elène Golgevit. Elle s’est également formée auprès de Marianne RØrholm à la Royal Danish Academy of Music (DKDM) de Copenhague. Comédienne également de formation, Mathilde se tourne tout naturellement vers l’opéra et met sa voix au service de l’interprétation scénique. Se produisant régulièrement en récital de mélodies et lieder, Mathilde explore dans ce cadre la frontière entre lyrisme et théâtre, musique savante et populaire. Elle est ainsi programmée par plusieurs festivals et théâtres, notamment avec son spectacle lyricomique DIVA’GATIONS qui tourne depuis 2017. Son éclectisme musical et son envie de renouveler les genres l’amènent à collaborer avec de nombreuses formations vocales et instrumentales, comme l’Orchestre de Paris, Les Cris de Paris, l’ensemble Aedes, Les Frivolités parisiennes, Les Possibles, le Quatuor Adélys et l’Ensemble Mazeppa.

Benjamin Woh

ténor

Formé au Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSMDP), Benjamin Woh s'engage avec passion dans le répertoire lyrique français de Rameau à Gluck, Berlioz et Massenet tout en continuant de se former aux disciplines théoriques telles que l’harmonie et l'écriture ainsi qu’aux polyphonies médiévales auprès de Raphaël Picazos.
En 2013, il devient chef-assistant au Chœur Colonne de Paris et prend la codirection du Chœur Maurice Ravel de Levallois (CMRL). En 2015, il devient chef du Chœur Symphonique d’Ile-de-France, du Chœur Universitaire d'ASSAS et en 2016, du Chœur du Pays d’Étampes (Exultate). En 2018, il fonde l’Ensemble Iliade. On a pu l’entendre dans les rôles de l'Évangéliste de la Saint Jean de Bach, Orphée de Gluck, le Comte Almaviva dans le Barbier de Séville de Rossini, Louis XIV dans la Carmélite de Hahn et en soliste de la Messa di Gloria de Puccini avec l’OCUP, la Messe en Si de Bach avec “les Folies du temps”. ​Il participe régulièrement aux projets de l'Opéra de Massy tels que le Bus Opéra et les Saisons de Haydn sous la direction de Dominique Spagnolo. 

Maxime Saïu

basse

Camille Phelep piano

gallery/15800424_360065544372911_5680257729867849124_o
gallery/48420057_10217022090601657_5794880222062968832_o

Apolline Kirklar violon

Diplômée du Master d’Interprète au CNSM de Lyon en 2016, la violoniste Apolline Kirklar se spécialise ensuite en répertoire contemporain au CNSM de Paris où elle obtient un Diplôme d’Artiste Interprète en 2018. Elle se produit régulièrement en tant que chambriste et est à l’initiative de deux ensembles : le Trio Fauve, lauréat de la Fondation Banque Populaire 2019 et du concours de la Fnapec 2017, et le Duo Zyia qui remporte en décembre 2018 le Premier prix du North International Music Competition. Son intérêt pour la musique d’aujourd’hui la mène à collaborer avec les compositeurs émergents dans des projets de créations auprès de l’Ircam, au Festival Manifeste, ainsi qu’avec l’Ensemble Ulysses. Elle se produit avec l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre National de France, l’Itinéraire etc. Elle explore aussi de nouvelles formes musicales et scéniques : l’improvisation générative auprès d’Alexandros Markeas, le théâtre musical dans la compagnie Voque créée par Jacques Rebotier, ainsi que des spectacles en lien avec le théâtre. Elle rejoint la compagnie Miroirs Étendus créée par Fiona Monbet.

Diplômée des conservatoires de Rennes et Boulogne-Billancourt, ainsi que de la Haute Ecole de Musique de Genève, Camille se produit en récital et en musique de chambre en France et en Europe. Elle remporte pour son jeu les premier prix au concours de piano d’Ile de France (2004), deuxième prix au concours Chopin (Brest 2009) et le prix François Dumont (Genève 2010). Son amour pour le théâtre l’amène à être régulièrement engagée dans des spectacles de théâtre musical : « Ah c’qu’on s’aime » (Festival d’Avignon), « Italy loves me » (BAT Theater, Berlin), « Tom Sawyer Abenteuer » (Philharmonie, Berlin). Elle se produit également dans d’autres répertoires musicaux : elle est membre du Syncopation Society Orchestra, du Berliner Tango et improvise sur des films muets en ciné-concerts au Babylon Kino ou au Zeughauskino à Berlin. Elle est membre du Métropolis Orchester Berlin, un orchestre de films muets invité dans des festivals tels que le « Beethovenfest 2020 » à Bonn. Elle est co-fondatrice du spectacle Living Cartoon Duet, produit par Nevez Productions, qui tourne en Allemagne et en France (Festival d’Avignon 2019).

NMaxime Saïu obtient son Diplôme National Supérieur de Musicien en 2018 à Paris. C’est dans l’opéra que Maxime se fait premièrement remarquer pour son jeu, aussi bien dans des rôles dramatiques que comiques. Il interprète Cléante et Pluton (Alceste de Jean-Baptiste Lully) avec le Parlement de Musique (dir. Martin Gester), mais aussi Noé (Noye’s Fludde de Benjamin Britten) au Théâtre du Châtelet sous la direction de Lionel Sow, en passant par Masetto/le Commandeur (Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart) à l’Abbaye de Royaumont. Il est également soliste d’oratorio, interprétant notamment la partie de basse solo dans la cantate BWV4 « Christ lag in Todesbanden » de Jean-Sébastien Bach à Versailles, sous la direction de Pierre Cao. En 2013, Maxime est admis au sein du chœur d’adultes de la Maîtrise Notre Dame de Paris, où il suit l’enseignement de Rosa Dominguez. En outre, il co-fonde plusieurs ensembles, dont l’ensemble Cosmos, lauréat de la fondation Royaumont, qui se produit notamment aux Musée d’Orsay, Festival de Royaumont, Collège des Bernardins et prochainement au Festival d’Art Sacré de Senlis.

gallery/dlz rogné
gallery/mathilde rossignol
gallery/benjamin woh
gallery/maxime saiu